Angaredona 2011 pour la découverte

Le festival Angaredona a vu la présence d’artiste étrangers hier à Antanimena (Photo Sergio Maryl)
Le bilan de Angaredona 2011, est positif pour les organisateurs. « À tous les artistes qui se sont présentés, nous avons demandé d’être les plus professionnels possibles car nous allons combler leurs besoins techniques », rappelle Rajery, initiateur du festival. Sur cet aspect, Angaredona 2011 a été un défi sur le plan technique. D’autant plus que la majorité des prestations d’ artistes ont été des révélations, comme Jahleky, Razamiaro, Mpamanga et d’autres encore. Ainsi, pour Rajery, une performance dans les normes est une porte ouverte pour l’international. « Des acteurs du milieu de la musique venus de l’étranger étaient présents, alors il fallait leur offrir quelque chose de convaincant », ajoute t-il. Comme à chaque concert de clôture, le festival se termine par une prestation fleuve, mi-découverte mi-tête d’affiche.

Hier, Njakatiana le crooner, a assuré la dernière partie du spectacle. Il a été devancé par les Razamiaro, Jacké et Princio. Cette édition a aussi eu son lot de moments forts.

Ossature inchangée

Samedi, c’était le grand retour de Mily Clément pour un grand concert dans la capitale. « Il était tout aussi ému que son public qui l’a revu après tant d’années d’absence. On sentait de la vibration dans l’air », se souvient Rajery. Lui qui admet que pour ces deux derniers jours d’Angaredona, le public n’a pas trop répondu présent. « Un manque assez flagrant de communication », constate t-il sans sourciller. L’un des concerts de Angaredona 2011 qui a laissé le plus de traces, est celui de vendredi au Cc Esca, à Antanimena , avec Dama du groupe Mahaleo en vedette. Tout simplement sublime avec ses accords de guitare et sa verve scénique devant une salle comble.
Maminirina Rado
Lundi 26 septembre 2011   source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion