Festival Madajazzcar en modèle réduit

Le nouveau Trio gitan a marqué la 21è édition de Madajazzcar (Photo Claude Rakotobe)
Des changements à l’événement mais la programmation garde son essence. Jeunesse, créativité, échanges et rencontres au dessus de tout.
Désiré Razafindrazaka, président du comité d’organisation du festival Madajazzcar, arrivait essoufflé à la conférence de presse, hier, à la salle Horloge, au Café de la Gare, avec 45 minutes de retard. « Mille excuses. Un des sponsors nous a lâché à la dernière minute, du coup, nous avons dû reconfigurer la programmation », regrette-t-il. Mais la 22e édition du festival aura bel et bien lieu du 3 au 15 octobre prochain.

Ce propos du président en dit long sur les difficiles conditions d’organisation de cette édition. Cet incident a quelque peu changé la programmation. « Des manifestations ont dû être annulées pour amoindrir les dépenses. Disons que nous avons des options, des projets que, finalement, nous n’avons pas pu réaliser », reconnaît-il.

Petits changements

Dans le rang des absents, l’Allemagne et les États-Unis, qui ont choisi d’accompagner et de soutenir le festival sur le plan financier et logistique. Aucune star américaine et allemande dans les cieux de Madajazzcar, cette année. Par contre, le festival accueille la Russie en tant que nouveau partenaire. Pas de star russe. Pas cette année encore.

Le changement entame aussi les endroits. Madajazzcar n’aura pas ses grands spectacles plein air pour cette édition. Contexte politique oblige. Le traditionnel rendez-vous d’Ambohijatovo, pour le spectacle de clôture, se tiendra dans un autre endroit. « J’ai des pistes mais je ne peux rien dire pour le moment », confie Désiré Razafindrazaka.

La programmation, quant à elle, surprend par sa fraîcheur et sa jeunesse. Le Django d’Or Nouveau Talent 2010, le Français Thomas Enhco, viendra en trio. Dans le rang des jeunes internationaux figurent le groupe français No jazz, Tryazz du Réunionnais, Jamy Pedro, sans oublier le jeune trompettiste Norvégien, Erik Kimestad Pedersen, pour ne citer que ces quelques noms. Côté malgache, plus de trente musiciens de jazz pour mettre en marche la grande machine à jazz nationale. Hajazz, Joël Rabesolo, Koontet, lauréat du tremplin Madajazzcar 2010 et bien d’autres feront de cette édition une belle découverte.

Domoina Ratsara
Samedi 24 septembre 2011  source lexpressmada.com

Une Réponse à "Festival Madajazzcar en modèle réduit"

  1. Karson   14/11/2011 at 6:55

    At last! Soomene who understands! Thanks for posting!

    0

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion