NU / Naturellement urbain 15 stylistes face à des professionnels

Après l’appel à candidatures lancé par les organisateurs du projet Nu/ Naturellement urbain, 15 stagiaires ont été retenus pour la première phase de formation qui a eu lieu depuis le 12 septembre dernier à Tanjombato dans l’établissement d’Asfor. Une formation technique très enrichissante.

Le travail de ces 15 jeunes stylistes qui ont été sélectionnés pour ce projet ne prendra fin que le 19 octobre prochain, mais ces derniers ont déjà pu acquérir beaucoup sur le design de mode et le secteur textile grâce aux intervenants professionnels qui les encadrent. Deux stylistes réunionnais se sont également intégrés au projet.

Parmi ces intervenants figurent Véronique Bruckel et Erick Lezais, enseignants en Design de mode, textile et environnement au Lycée Roland Garros (La Réunion), Sakina M’Sa, styliste franco-comorienne, Jean-Luc François, styliste parisien, ainsi qu’un enseignant de la Chambre des métiers et de l’artisanat de La Réunion. Des enseignants et des responsables d’entreprises textiles malgaches encadrent également cette formation.

Ce projet a pour principal objectif de renforcer les capacités techniques et créatives des stylistes en lien direct avec les entreprises textiles. Les différentes méthodes techniques et pratiques initiées par les encadreurs permettront aux stagiaires d’affirmer leurs styles de manière professionnelle.

Ainsi, ces derniers sont amenés à découvrir de nouvelles démarches qui partent de la création elle-même à l’utilisation de certains matériels.

« On a découvert plusieurs façons de puiser notre inspiration et c’est déjà très intéressant lorsqu’on sait qu’on peut créer à partir de n’importe quoi et qu’une chose insignifiante peut faire partie d’une belle création. Même le jeu de gamme de couleurs est important pour la cohérence de l’ensemble d’une collection, une chose que j’ai pratiquée à la légère et selon mes préférences auparavant », lance Sousou qui n’est plus à présenter aux férus du stylisme malgache.

Effectivement, quand on parle de professionnalisme, cette formation en est vraiment une. D’ailleurs, les stagiaires sont également initiés au montage de dossiers techniques pour chaque modèle, qu’ils doivent remettre plus tard aux techniciens pour confectionner des vêtements.

Après le 19 octobre prochain, les 17 stylistes stagiaires entreront dans la partie pratique de la formation et ce, jusqu’au 19 novembre. Cette phase du projet sera accueillie par les entreprises de cluster Textile Mada Group où ils seront mis à l’épreuve à travers 3 projets de création, le premier sur le thème même du projet. Dans le deuxième, ils doivent proposer des prototypes d’une ligne de vêtements pour le personnel de la CUA, un grand partenaire de ce projet et enfin pour le troisième projet, chaque styliste doit réaliser un modèle de son propre thème… le tout sera présenté lors d’un grand défilé, le 27 novembre prochain à l’hôtel de ville Analakely.

Annick Sedson   source www.les-nouvelles.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion