Rock Kiaka en quête de l’âge mûr

Nini, le leader emblématique du groupe Kiaka

L’histoire du groupe Kiaka débute dans les années 80, une épopée de 25 ans cette année. Bref rappel historique.
«À trente ans, si c’était une femme. Elle serait bien mûre et retrouverait une seconde jeunesse », suppose Nini du groupe de rock Kiaka en pensant aux cinq ans à venir de sa bande. Car cette année, ce sera déjà un quart de siècle de scène à fêter et à chanter.

Pour les débuts de Kiaka, Nini, le chanteur devenu emblématique du groupe était hors du coup. Il n’était pas le membre fondateur comme l’étaient Jocelyn, Johnny… C’était vers le début des années 80. La formation écumait déjà les scènes rock dominées par les Tselatra et Iraimbilanja (Photo Maminirina Rado).

L’histoire confirmera, plus tard, que c’est ce dernier groupe qui a donné ses ailes à Nini et sa bande.

« Avant que j’y entre, le groupe Kiaka existait déjà depuis quelques années. D’ailleurs je le regardais souvent sur scène lors des concerts de rock », se souvient Nini, en ancien spectateur averti. Pour lui le déclic était une cassette du groupe britannique Iron Maiden empruntée à un ami.

À cette époque, la bande avait déjà un début de notoriété qui allait ensuite exploser avec l’entrée de Nini.

Pierre qui roule

Après des rencontres fructueuses, Nini a intégré le groupe aux environs de l’année 1986. Séduit par son look déjà rock, Jocelyn et compagnie ont décidé de l’intégrer. La roue a vite fait de tourner. Premier concert, la première partie du groupe Iraimbilanja. « Ce moment nous a fait beaucoup gagner en notoriété », se souvient Nini. Les choses s’emballent. Le concours top 16, le groupe est présent et un tube en sort, « Ilay mahantra » devancé par « Lasa », un slow qui fera la signature du groupe.

Personne avant Kiaka n’a chanté pour les plus pauvres, ce genre social a été suivi par d’autres morceaux toujours plus novateurs « Afrika atsimo » et d’autres encore. Le groupe Kiaka a réussi à se faire une place sur l’Olympe du rock malgache. Sept albums et des centaines de scènes plus tard, ils seront à Antsahamanitra ce samedi. Et la relève présente. « Ken du groupe Mage 4 sera présent », assure Nini.

Maminirina Rado
Mercredi 28 septembre 2011   source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion