Festival Madajazzcar 2011 Antsahamanitra respire le jazz

La Russe Inga Ludareva a assuré malgré un public clairsemé à Antsahamanitra (Photo Sergio Maryl)
Le concert de samedi après midi au jardin de verdure d’Antsahamanitra a été à la hauteur des attentes des mélomanes, malgré les chaises vides.
Une semaine de Mada­jazzcar, déjà. Cette vingt deuxième édition a été riche en émotion, peut-être dûe à la jeunesse qui en est tout simplement le thème cette année. Samedi, le concert gratuit, habituellement au jardin d’Ambohijatovo, a eu lieu au jardin de verdure d’Antsaha­manitra. Une prestation fleuve, avec au moins six formations. Des têtes d’affiche, comme le très jeune norvégien Erik Kimestad Pedersen accompagné par Samy Andriamanoro Group, ou encore la russe Inga Ludareva. « qui avoue avoir pris goût à notre vodka locale », se réjouit Désiré Razafindra­zaka, président du comité d’organisation du festival Madajazzcar. Durant le spectacle, les standards et les créations ont été au menu. Le jazz dans tous ses états, pour ainsi dire.
Place aux échanges
Dans le lot, il y avait aussi le virtuose du piano, celui qui a déjà cotoyé les grands de ce monde, le canadien Thüryn Mitchell, le trio germano brésilien, Balakumbala, Viviane Farias et Mauro Martins.
« C’est déjà une satisfaction, le public nous a suivis. Tous les artistes internationaux sont venus, et bien sûr les rencontres et les échanges n’ont pas manqué », souligne le président du festival. La deuxième semaine s’annonce décisive. Des lieux comme le Café de la Gare, le Kudéta, le Saka­manga et le Louvre poussent à leur manière. « Des boeufs s’y tiennent tous les soirs entre les internationaux et les nationaux. Ces lieux deviennent ainsi des centres névralgiques du festival », conclut Désiré Razafin­drazaka. Cette semaine, défilé des stars comme la Béninoise Mina Gossi, Social Fusion de Madagascar ou des inédits Jaojoby et son Jao’s Band, ou encore l’Israélien Yuval Amihai.

Maminirina Rado
Lundi 10 octobre 2011   source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion