Le French Cancan en terre tropicale

Les danseuses du Paris Moulin Rouge se sont exécutées devant la haute sphère malgache

Le  centre de conférence international d’Ivato a pétillé sous les tableaux  chatoyants du Paris Moulin Rouge vendredi soir. Le « French Cancan » a  bien débarqué à Madagascar. L’entrée fixée à 200 000 Ariary n’a pas fait  reculer les bourses. Dans la salle, les vip étaient présents comme  l’épouse du président de la Haute Autorité de la Transition, Mialy  Rajoelina, le ministre des Finances et du budget, Hery  Rajaonarimampianina, et d’autres personnalités tels Hajo  Andrianainarivelo, Fienena Richard… L’on se croirait à la belle époque  des soirées huppées. Un danseur et huit danseuses ont montré l’étendue  de leurs talents. Parfois, des tenues très légères où le « string »  faisait le bonheur de la salle du Cci. Sur les tableaux proposés,  l’habillement a été mis en avant. Chaque présentation était un prétexte  pour changer d’accoutrement riche en couleur et, comme pour montrer la  joie de vivre d’une époque bénite, plutôt osée. La musique résonnait et  donnait l’ambiance électrique de music hall. Les imitations de Patrick  Thenay, l’homme aux cent voix a été mémorable. Sauf que le public  n’arrivait pas à en capter certaines, même la voix factice du président  français arrive mal à passer. Mais dès les premières secondes,  l’apparition d’un Louis de Funès a fait éclater la salle. La soirée  s’est terminée vers 23 h sous des rafales d’applaudissements.

Maminirina Rado

Lundi 24 octobre 2011  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion