Samba revient au Jao’s Pub

Samba prête à faire plonger le public dans la tradition du Sud (Photo Mamy Mae)
Après un premier passage au Jao’s Pub en juillet, Samba, une jeune violoniste, accompagnée de son groupe, revient chez les Jaojoby à Ambohipo ce vendredi. Kazy Sambany Zafisoanomeny, de son vrai nom, ambitionne de porter encore plus haut la tradition de son Androy natal. Et son répertoire en témoigne.
Du tsinjabe (danse des pieds), du tsotsoboka (danse des pieds très rythmée), du gorodo (danse rythmée par un accordéon), du poakeliky (danse qui consiste à mettre une main sous l’une des aisselles pour produire du bruit) pour la danse. Du galeha (chant à la voix caverneuse), du beko (chant a cappella), du bobobobo (bruit particulier pour orner la musique) pour le vocal.
Ce sont des éléments qui rythment la vie quotidienne de l’Androy. Dans les moments tantôt heureux, tantôt malheureux, la danse et le chant sont toujours présents. Le rassemblement qu’il soit communautaire ou familial fait toujours l’objet d’un certain rituel dont les principaux ingrédients sont le chant et la danse.
La jeune femme, très attachée à la tradition, s’intéresse aussi aux autres influences, en particulier, aux Backstreet Boys, à Jennifer Lopez et à Tovo J’Hay. Mais l’idée de fusion – genre modernité et tradition – n’a jamais effleuré son esprit. Elle voit la tradition un trésor à préserver et à entretenir pour la génération future.
« Je n’aime pas trop mélanger les musiques. Je suis particulièrement touchée par la musique et la danse traditionnelles qui ont bercé mon enfance. D’ailleurs, mon objectif est de mettre en valeur la tradition, l’entretenir pour qu’elle ne tombe pas dans l’oubli », confie Samba.
Mais avec Samba, la tradition n’est pas figée. Aux côtés de Salala et de Vaovy, elle a appris à nourrir son art. À part la reprise du répertoire existant, la violoniste compose également. Ses compositions personnelles sont à découvrir à cette soirée.

Domoina Ratsara  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion