Kudéta Carlton Deuxième édition de Walking jazz

La deuxième édition du Walking jazz organisé par la Radio Lazan’Iarivo aura lieu le 17 novembre au Kudéta Carlton à partir de 19 h. Le quartet Tana Jazz Band, une jeune formation, proposera trois heures de prestation.
Il est composé de Andry Mika au clavier, Josia à la batterie, à la guitare et Hasina à la basse. Les quatre frères d’armes se sont rassemblés pour une seule devise: « avoir une  image de perfection et de qualité dans leur musique ». Si la première édition a mis en avant scène l’accordéon avec le trio Jahleky, cette fois-ci, le jazz traditionnel, le blues, la musique traditionnelle malagasy, et le groove fusion seront au rendez-vous avec le groupe Tana Jazz Band.
Ce dernier posera un voyage « jazzy » inspiré standard, coloré par un groove et un swing irréprochable. Cela, sans oublier certaines de leurs propres compositions, à savoir « Ampasa­madinika’s Nimbus », « Saint Michel », « Tarentule », « Gasi­karako » et des meilleurs. Selon les indiscrétions, la troisième édition serait axée sur les rencontres entre ténor du jazz et nouveaux talents.
Maminirina Rado
Mardi 08 novembre 2011  source lexpressmada.com

Kudéta Carlton
Deuxième édition de Walking jazz
Envoyer à un ami Envoyer à un ami Imprimer Imprimer
La  deuxième édition du Walking jazz organisé par la Radio Lazan’Iarivo aura  lieu le 17 novembre au Kudéta Carlton à partir de 19 h. Le quartet Tana  Jazz Band, une jeune formation, proposera trois heures de prestation.
Il  est composé de Andry Mika au clavier, Josia à la batterie, à la guitare  et Hasina à la basse. Les quatre frères d’armes se sont rassemblés pour  une seule devise: « avoir une  image de perfection et de qualité dans  leur musique ». Si la première édition a mis en avant scène l’accordéon  avec le trio Jahleky, cette fois-ci, le jazz traditionnel, le blues, la  musique traditionnelle malagasy, et le groove fusion seront au  rendez-vous avec le groupe Tana Jazz Band.
Ce dernier posera un  voyage « jazzy » inspiré standard, coloré par un groove et un swing  irréprochable. Cela, sans oublier certaines de leurs propres  compositions, à savoir « Ampasa­madinika’s Nimbus », « Saint Michel », «  Tarentule », « Gasi­karako » et des meilleurs. Selon les indiscrétions,  la troisième édition serait axée sur les rencontres entre ténor du jazz  et nouveaux talents.
Maminirina Rado

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion