Les grands maîtres du xixème siècle à Isoraka

Petit Enfant, œuvre en sanguine de Joseph Ramanakamonjy (Photo Maminirina Rado)
Quand un collectionneur comme Max la Brocante, qui possède un atelier à Isoraka, sort ses tableaux, il en résulte des collections de grands maîtres. Pas n’importe lesquels, l’on peut par exemple trouver une peinture d’Ambroise Rakoto, de Ramanakamonjy ou encore de Ranjato Bernard. Inconnus pour certains, quelques-uns de ces artistes ont déjà exposé au Louvre à Paris, quand les Andrianaivoravelona et consorts jouaient aux petits soldats.
À partir de 18 h, vingt chefs-d’œuvre prendront place dans l’atelier de Max à Isoraka, situé en aval du siège de la FIFA. « J’ai préféré ne sortir les tableaux qu’au dernier moment, car on ne sait jamais », rigole t-il, en montrant une sanguine de Ramanakamonjy, intitulé Petit enfant.
A voir au 18, Rue de Belgique Isoraka.

Maminirina Rado
Jeudi 10 novembre 2011  sourcelexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion