Ni Création habillera les cadenceurs

Nivo présente l’esquisse de la future tenue des cadenceurs de bus, élaborée par Ni Création (Photo Maminirina Rado)
Le projet « Naturellement Urbain » sera présenté le 26 novembre à l’Hôtel de Ville. Portrait de l’une des stylistes protagonistes.

En se baladant dans les rues du quartier de Valpinson à Toamasina, l’on peut trouver la boutique de Nivo, ou Ni Création. En elle, la haute couture tamatavienne a trouvé une perle. Pourtant, elle a grandi à Antananarivo avant de rejoindre la Capitale de l’est.
Cette trentenaire posée, authentique, a déjà créé ses propres vêtements à l’âge de neuf ans. « Car je ne jouait pas aux poupées », sourit-elle. Entre parcours atypique et démarche d’autodidacte, elle a déjà eu cette envie de créer, d’habiller dès sa plus tendre enfance. En classe de troisième, ne voulant plus des habits que lui concoctait sa mère, elle se met à en faire pour elle-même.
À l’occasion des fêtes de Noël, les parents n’avaient plus à s’inquiéter sur ce qu’allait mettre leur fille Nivo. À 17 ans, elle habille sa grande sœur pour ses fiançailles. Un souvenir qui fait soudain briller ses yeux, et qui a laissé des traces. « Maintenant, j’ai plus d’affinités avec les tenues chics ou de cérémonie », reconnaît-elle.
Top model
Ce talent précoce, Nivo le gardait seulement comme un don précieux. Sa réputation grandit et en 1997, elle décide de prendre des cours pour se perfectionner. C’est là que tout a démarré.
Cette année, Ni Création a atterri grâce à son talent dans le projet « Naturellement Urbain », en coopération avec la Commune Urbaine d’Antananarivo, l’Institut des Métiers de la Ville, Art Mada 2 et la Région Île-de-France. De son classeur, elle sort les premières esquisses de ce que sera la tenue « fashion » des cadenceurs des arrêt bus. La technicienne s’explique avec ce deux pièces de couleur marron aux coupes franches. « Le pantalon sera dominé par des poches soufflées superposées au devant de chaque côté, une bande appliquée au-dessus, des poches obliques et une ceinture normale. Le haut sera un blouson à col Mao, avec de simples boutons, des rayures en ’V’ symétriques multiples derrière et au niveau de la poitrine seulement devant ». D’ailleurs, lors de la présentation, de vrais cadenceurs serviront de mannequin. Avant de s’employer dans ses créations, la styliste a demandé les idées de ses futurs top models.

Maminirina Rado
Jeudi 10 novembre 2011 sourcelexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion