Razoary, la femme du pasteur

En plein Analakely, Razoary surprend avec son visage connu. Lalao Ramasiarinivo dans son état civil, la femme du pasteur pour les amateurs de Malok’ila. Elle arbore un débardeur, au lancement, aux couleurs de sa nouvelle maison de production, Horizon, au lancement, mercredi, de la sortie en DVD du film Tsindry Aloka, sa première production.
Razoary n’y est pas pour jouer à la star, encore moins à la patronne. Elle occupe un petit stand pour vendre. Le sourir aux lèvres, elle attire les passants. Les uns viennent pour acheter des DVD et faire dédicacer, les autres, pour prendre quelques photos. La première journée, elle affirme avoir enregistré plus de 300 ventes, contrairement aux autres revendeurs qui n’en ont fait qu’une trantaine en une journée.
‘J »adore faire ça! Le commerce a toujours été mon truc. Depuis ce matin, j’ai réusii à vendre près de 150 DVD », confie Lalao Ramasiarinarivo aux environs de midi.

Parcours
En effet, avant de se lancer dans le business du film malgache, l’actrice était vendeuse de rue. Elle s’est ensuite lancée dans la confection et en vendait aussi avant d’ouvrir une boutique à Antsiranana. C’est en jouant au théâtre dans la chorale qu’elle a été repérée par le patron de Scoop Digital en 2003.
Son premier film remonte à 2004, dans la première série d’Andrebabe. Elle a ensuite enchaîné avec Andrebabe 2 et 3, Play Boys 1,2,3 et dans les dix volets de Malok’ila.
Tsindry aloka est le 17e film dans lequel a joué l’actrice, fière de son parcours.

Domoina Ratsara
Lundi 05 Décembre 2011   Source expressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion