Chorale Tsirimpahazavana

Des talents confirmés dans le chant lyrique
Samedi après-midi à la cathédrale catholique Andohalo, la chorale Tsirimpahazavana a choisi de dédier son concert d’anniversaire à un des siens, victime d’un grave accident. Un concert de levée de fond sur deux parties a permis à la formation de dévoiler la richesse et la diversité de son répertoire.
Dès le premier titre, la chorale impressionne par la puissance de son ensemble vocal dans une composition vive et enjouée de Vivaldi. Successivement, solo et duo ont revisité avec justesse les compositions de Haendel et de Mozart. Tour à tour, Oly Ratrimosoa Rabenantoandro dans O mio babbino Caro de Puccini, et Onjavola Rakotoson dans Habanera- Carmen de Bizet, ont révélé leur talent confirmé de solistes. Si le chœur d’hommes excelle dans un répertoire composé de Capurro, Di Capua et de Mazzucchi, les voix féminines transcendent avec l’hymne lithurgique, Panis Angelicus, de César Franck.
Pour les organisateurs de l’événement, c’est la satisfaction. « Je me réjouis de voir les gens venir nombreux au concert. Ils ont donné de leur temps et de leur argent. Nous sommes vraiment satisfaits du résultat. Quant à la prestation de la chorale, on sent qu’elle a gagné en maturité dans les chants lyriques et classiques », confie Vincent Ratrimosoa, un des Raiaman­dreny de la chorale.
La chorale, dirigée par Richard Rasolonjatovo, a été accompagnée par les frères Rakotoniaina (Joachim et Casimir) au violon, Ranaivoherimanitra et Tahiana Rakotomamonjy au clavier, Manampisoa Randriamanga à la basse.

Domoina Ratsara
Mardi 31 janvier 2012 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion