Gothlieb et Francis Turbo moins subversifs

Anti-duo, anti-duel, Gothlieb et Francis Turbo n'ont pas fait l'amour, encore moins la guerre. Un spectacle plus dans les textes que dans les jeux de scène.
Gothlieb a averti jeudi : « Ce n'est ni un duel ni un duo ». Vendredi soir au CCESCA Antanimena, dans le spectacle Face-à-face, fé l'amour, les deux humoristes ont développé de manière indépendante leurs histoires même en partageant le même sketch.
Dans une première partie perturbée par la coupure de l'électricité et le débordement de la salle, le sexe et l'amour ont fait rire. En stand-up, Goth revient sur la course effrénée des spermatozoïdes vers l'ovule à travers un humour bien connu, grivois mais toujours de bon ton, subtil et enrichi de jeux de mots avec le sous-entendu politique jamais loin.
Humour
Une émission sur la sexologie met en scène les deux humoristes où le personnage Moustapha Kebab de Gothlieb invite Francis Turbo sur le plateau. Les âmes simples apprécient le sens de la répartie de Francis qui se démarque par ses textes dans lesquels il réunit les situations les plus improbables.
Excellents chanteurs, Goth et Francis ont respectivement repris – presque sans faute – Hafaliana foana de Samoëla. Si le premier a brillé dans l'imitation tantôt de Samoëla, tantôt de Tselonina, le deuxième rappelle son talent dans l'adaptation des chansons. Le public n'a pas pu s'empêcher d'éclater de rire en découvrant le texte prônant désormais le désamour.
Si le public s'attendait à des sujets politiques provocants les deux humoristes se sont montrés moins subversifs et plus consensuels. Tout est cantonné dans les allusions et sous-entendus. Ils se sont versés plus dans l'humour juste pour rire que dans l'humour qui dérange et qui fait réfléchir.
Le spectacle est rythmé, les deux humoristes ont su trouver le bon tempo malgré des jeux de scène assez médiocres. Le spectacle sera réédité ce dimanche 26 février à 19 heures au CCESCA Antani­­mena. Les deux humoristes promettent plus de spectacles avec plus de jeux de scène, les textes étant déjà maîtrisés. À bon entendeur !

Domoina Ratsara
Lundi 20 fevrier 2012  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion