Le Free Roots de Moajia inclassable

La salle de l'Ifm a sans doute connu l'un des concerts les plus marquants de ce début d'année, avec le groupe Moajia. Le free roots, le style véhiculé par le groupe, est maintenant en pleine vitesse de croisière. Dans une salle comble, Moajia a joué sans déroger à sa musique. Jiaary Ratefinanahary, au chant et à la guitare, Imalo Rami­andrisoa au violon, Dassy Ramiala la basse, Solofo Ramparany à la batterie et Feno Rakotomalala en lead guitar, Njaka Ratefinanahary aux percussions, la bande monte de plus en plus en puissance. L'interprétation des morceaux tels « Voatanisa» et « Volage » a été digne d'une ambiance de festival. « Il y a toujours cette fraîcheur que le groupe dégage à chaque apparition. Par ailleurs, même si le morceau évoque parfois des choses graves, le groupe l'exprime avec classe et sans être trop moraliste », commente Fara Rahajarimanana, une fidèle parmi les fidèles de Moajia. La jeunesse d'aujourd'hui se retrouve pas seulement dans les textes du groupe, mais surtout dans sa personnalité. Le fait de vouloir laisser de belles traces à chaque passage, en attendant de se retrouver sur une scène plus large pour le groupe Moajia.

Maminirina Rado
Lundi 13 fevrier 2012   source lexpressmada.com
 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion