Les standards revisités de Zara Quartet

Zara Quartet a créé la surprise au Kudéta Urban Club du Carlton, jeudi soir au 4e rendez-vous de Walking jazz. La magie de la révélation a bel et bien opéré.
« Mais qui est-ce » murmure t-on dans la salle à ambiance tamisée. Pour son premier cabaret dans un quartet, Zara Rajaonarisoa a eu droit à un accueil particulièrement chaleureux. Sa voix grave a tout de suite séduit le public.
Mais derrière cette voix exceptionnelle, c'est un travail d'équipe qui se révèle. Une équipe de jeunes musiciens composée de Andry Michaël Andriantseva (Andry Mika) et Hasina Rakotomalala (Hasina) de Tana Jazz Band, Julio Pascalin Randrian­jakarilala (Ndriana kely) du trio Joël Rabesolo ont essayé de trouver le point d'équilibre entre la mélodie, le rythme et l'improvisation.
Ils sont parmi ceux qui se regardent et s'écoutent en quête d'un vrai son d'ensemble et d'une véritable cohésion. Pour le public averti, le quartet a un immense potentiel à exploiter.
« Ils ont repris des standards déjà connus. J'apprécie la manière dont le groupe les a repris, notamment la précision des thèmes. C'est très important ! » révèle Rado Rakotorahalahy, guest de la soirée et mentor de la chanteuse Zara Rajaonarisoa.
Méticuleux
Pour la RLI, organisatrice de l'événement, le concert de Zara Quartet a connu un franc succès. Walking Jazz a certainement pour vocation de révéler les jeunes talents, et Zara Quartet en est une. Si les musiciens sont déjà connus, leur association dans un nouveau projet ne l'est pas encore.
« En terme d'affluence, le rendez-vous de jeudi est le seul qui ait connu le plus de succès parmi les quatre que nous ayons organisé jusqu'ici. Ce qui ne veut pas dire que les trois autres n'ont pas intéressé les gens. Ils ont aussi leur particularité », confie Fanja Randriambelo­manana de la RLI.

Domoina Ratsara
Samedi 18 fevrier 2012  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion