Titane se lit dans ses œuvres

Titane peint comme si elle écrivait son journal. Elle laisse voir actuellement ses oeuvres, jusqu'au 18 février, à l'Alliance française d'Andavamamba. Assumant pleinement ses émotions, la dame s’est mise sur son trente et un lors du vernissage de son exposition hier. Tailleur rouge vif, maquillage de bimbo, la belle dame laisse plutôt penser à celle qui joue au peintre parce qu'elle a trop de temps à perdre. Ses coups de pinceau sont plutôt sobres, incisifs et jouent sur la profondeur des couleurs.
« La peinture, c'est mon deuxième métier. En fait, je suis médecin généraliste », réajuste Titane dans un grand sourire. Deux vies qui ont trouvé leur point commun dans chaque tableau que propose l'artiste.
Titres à sensation
D'abord, parce que la peinture a ce côté thérapeutique pour celui qui exécute son oeuvre.
Ensuite, parce que c'est aussi quelque part une question d'affinité. Ne peut être peintre qui veut, et surtout oser s'affirmer comme tel.
Et Titane l'assume à sa manière. « J'ai suivi une cure de psychothérapie. Mais au fur et à mesure que mon psychologue s'est aperçu que je me retrouvai dans la peinture, il m'a poussée à m'y plonger », dit celle qui devrait être une muse au lieu de se trouver derrière le chevalet. Ses tableaux, définis comme un condensé de néo fauvisme et d'abstrait, se démarquent par l'absence de style. Titane n'a pas de préférences spécifiques, comme les paysages ou les portraits. Le titre de chaque tableau est lourd de sens, tel « Tendresse de couple »,
« Fantasmes », « Ankalana » ou encore « Two minutes, please! ». Elle s'en explique. « La meilleure façon de savoir qu'on est un autodidacte, c'est qu'on a pas de profil prédéfini. C'est un peu aussi ma faiblesse », rit t-elle. Jusqu'au 18 février, ces peintures agrémentées de pots en terre aux couleurs vives seront visibles à l’AFT. Apparemment, chaque support sur lequel passe le pinceau de Titane n'est jamais épargné.

Maminirina Rado
Mercredi 08 fevrier 2012  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion