L’île Maurice en fête au Louvre

La diaspora mauricienne a fêté comme il se doit, et comme tous les ans, l’indépendance de l’île Maurice vendredi soir, au Louvre à Antaninarenina. Une fête au sens strict du terme, car il n’y avait ni discours ni autre chose qui s’apparente à de l’officiel, hormis peut-être la cérémonie de découpe du gâteau aux couleurs et forme du drapeau mauricien.
En fait, la cérémonie a surtout donné place à la musique et à la bonne franquette. Deux pointures du showbiz tropical sont venus à la soirée. Big Mj, le monsieur du hip hop m’gôdro, faisait celui qui a mené toute sa vista sans pour autant se faire lever la salle. L’assistance était moins nombreuse, cette année, par rapport à la précédente. Mais cela n’a en rien diminué le côté convivial de cette fête annuelle. Place à la musique et la bonne chair donc.
Familial à souhait
Les spectateurs ont ainsi goûté aux « Olé olé » ou « Tsinjaka tria tria » de Big Mj. Rythme de folie, danseuses attrayantes, comme on l’aime le chanteur a assuré sa partie dans les normes. Ensuite, Dah Mama est montée sur scène. De la douceur dans les premiers morceaux. Entre ses morceaux comme « Tonton Sola » ou « Maty aminao », elle a interpreté des titres phares du groupe comme Ejema. Pour la petite histoire, les prestations de la dame ont motivé la montée sur scène d’un gamin haut comme trois pommes, en guise de danseur vedette. Et ce, sous les yeux circonspects et éblouis de ses parents. Ce qui relevait encore plus l’assise familiale de la fête qui s’est déroulée au Louvre. La nuit était longue, car l’assistance n’a quitté les lieux que bien après minuit, en se donnant rendez-vous en 2013.

Maminirina Rado
Lundi 12 mars 2012  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion