Le jazz se veut populaire

jazz à TananariveLe Cemdlac et le parking de la gare Soarano ont proposé et vibré jazz lundi. C’était lors de la célébration de la journée mondiale du jazz.
Une journée conclue en apothéose et avec quelques surprises, lundi. L’Unesco a décrété récemment le 30 avril journée mondiale du jazz. Antananarivo, avec l’impulsion de cette organisation internationale, du ministère de la Culture et du festival Madajazzcar, n’a pas été en reste pour la célébration. C’est au Cemdlac à Analakely que tout a commencé vers 9 h par un master class avec les écoles de musique de la capitale. Ambiance sérieuse, et déjà une petite sensation, qui rappelle le festival Madajazzcar. « C’est bien qu’il y ait des choses comme ça, les nouveaux talents ont l’occasion de s’exprimer », commente Hajazz, une référence en la matière.
Ce programme matinal a été étoffé d’une initiation au jazz et d’une conférence avec un autre maestro, Solo Andrianasolo. Et les jeunes ne se sont pas fait prier. Princy Rasolonjato, un jeune guitariste analyse. « Il y a des gens qui disent que c’est une musique, un feeling parfois inaccessible. Alors, il faut travailler pour effacer cette appréhension ». L’on sent que les pratiquants veulent vraiment sortir de ce carcan élitiste assigné à leur musique.
Final en apothéose
Finie la matinée, rendez-vous était ensuite donné au parking de la gare de Soarano pour un après midi de concert. En première partie, un musicien connu a débuté la partie. Do Andriambelo quintet a époustouflé le public par les standards. Il a été suivi de Haja Rakotonimanga trio. Après tout cela, les Jazz club Aft et Cgm sont montés sur scène. Vero, celle qui a immortalisé « Havako mamomamo » de Samoela a été parmi les représentants du jazz club de l’AFT Le quartet vocal formé des jeunes filles du CGM ont émerveillé avec un jazz limpide et innovant. « Le Cgm a misé sur le jazz chanté, apparemment », analyse Toky Rajantohery, un incollable du jazz. La scène ouverte a annoncé la fin des festivités sous le regard de quelques touristes curieux. Samy Andriamanoro et Solo Andrianasolo ont effectué une prestation inattendue. Ce dernier s’est retrouvé derrière la batterie. Joel Rabesolo, Hajazz et Fanaiky… et bien d’autres ont mis un terme à la journée.
Maminirina Rado
Mercredi 02 mai 2012  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion