ORTANA : dialogue intersectoriel deuxième édition

Le vendredi 27 Avril 2012 dernier s’est tenue dans l’immeuble EDBM Antaninarenina la deuxième édition du dialogue intersectoriel organisé par l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga. Ce rendez-vous consistait en un débat autour d’un thème donné, cette seconde édition tournait autour du thème « Artisanat et Tourisme : un destin lié ? ».
L’artisanat est un métier de passion, un travail de longue haleine pour lequel les artisans consacrent toute leur vie pour perpétuer des savoirs ancestraux. Ce domaine qui constitue, pour le tourisme culturel, un important vecteur de caractérisation et d’expansion souffre cependant d’un certain manque de considération et dont le potentiel touristique est souvent sous-estimé par les professionnels du tourisme à Madagascar. Dans la grande île, la dévalorisation de ce métier qu’est l’artisanat dans la société est telle que la grande majorité des artisans se trouvent au plus bas de l’échèle social  et travail pour des salaires dérisoires.
Aussi, selon les responsables de l’ORTANA, la mise en tourisme de l’artisanat pourrait être un moyen idéal pour valoriser et dynamiser ce secteur qui est également un grand pourvoyeur d’emplois. Pourtant, le développement de ce secteur dans le domaine touristique rencontre certaines difficultés, comme l’isolement, le manque de notoriété, la concurrence déloyale et la méconnaissance des techniques touristiques par les artisans, comme par exemple la qualité de l’accueil des visiteurs. C’est précisément afin d’apporter des réponses et des solutions à ces problèmes que le dialogue intersectoriel sur le thème « Artisanat et Tourisme : un destin lié ? » a été organisé.
Lors de ce debat qui a vu l’intervention de Mme. RAKOTONDRAZANANY Tianarivelo, SG de Madcraft et de M. RANDRIANANTOANDRO Manitra, membre Ecotanana, avec comme modérateur Mme RABEJAONA Nosy, Présidente de Mamelomaso ; quelques solutions ont été avancé par les participants qui ont répondu à l’invitation de l’ORTANA. Il est à noté que cette deuxième édition du dialogue intersectoriel  sur l’artisanat a vu la participation active de membres influents du ministère du tourisme et celui de l’artisanat. Ainsi, des solutions comme la mise en place de formations pour les artisans aux bases du tourisme, particulièrement sur les techniques d’accueilles et l’amélioration de la visibilité et de la notoriété des artisans malgaches par l’organisation de salons et d’autres manifestations périodiques et surtout lors de la haute saison touristique ont été avancé.  Ajouter à ceux là, le fait de motiver les petits artisans à améliorer la qualité de leur produit et surtout d’adopter des méthodes de travails respectueux de l’environnement pour que leur métier puisse durer.
Tous les participants au dialogue se sont accordés sur l’importance et la pertinence des problèmes soulevés et des solutions apportées, mais reste le plus important de tous « l’action », qui fait trop souvent défaut aux décisions et résolutions prises par les décideurs à Madagascar. Or toute résolution devrait normalement être synonyme de concrétisation et d’action. Nous attendons donc les actions de l’ORTANA après ce dialogue intersectoriel su l’artisanat et le tourisme.

RANAIVOSON Kolorindra Garry
Journaliste sortiratana.com

[porfolio_slideshow]

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion