Le Tapolaka règne en maître

Sortir à madagascarLa population d’Antananarivo a été en liesse, hier au stade de Mahamasina, au dernier grand concert de la fête de l’Indépendance. Un moment de défoulement total.
La fête de l’Indépendance a connu son apothéose à Mahamasina le 26 juin. Lors du grand concert avec de nombreux artistes qui ont précédé Rossy, le tout-stade a vibré comme un seul homme. Ce sont les artistes plus ou moins connus qui ont ouvert les festivités. Moajia, Ifanihy, Liva Jacks, Samy Rastafanahy et tant d’autres encore. Mais c’est surtout la révélation Lousf’ah, un rappeur originaire de Mandritsara, qui a réveillé le public.
Ensuite ont suivi les papys du rock Iraimbilanja, et l’aguichante Iary, avant que le groupe Ejema ne sublime la scène. Le morceau de ce groupe « Djarina Banou » a laissé place à la nostalgie des années ’80. À ce moment, Francis Turbo, en grand animateur, sonne l’heure de la « hola ». Le projecteur suit la vague humaine qui annonce aussi l’imminente rentrée de Rossy sur la deuxième scène. Un grand moment, visiblement, pour le chanteur qui a été au bord des larmes de goûter à nouveau à ce genre de prestation.
Le roi du Tapôlaka a repris son trône, sans doute. Car il fait une montée en scène digne d’un combattant de UFC. Feux d’artifice, musique d’ambiance, la deuxième partie de la journée débute de la plus belle manière.

Fête intégrale

D’autant plus que les dernières lueurs du jour frappaient les ultimes hauteurs du gradin. Les morceaux comme « Ino vaovao »,
« Bienvenue » et tout ce que Rossy a créé de meilleurs sont passés sous l’impulsion des feux d’artifice. Entre temps, Hary Kalizy qui confond crier et animer, interdit au public joueur de diriger sur les officiels les rayons laser de leurs gadgets. L’ambiance reprend de plus belle. « Izaho irery » et les autres titres continuent de pleuvoir. Pour prendre son souffle, Rossy fait monter sur scène la révélation Lous’fah avec son rap rassembleur. Après presque une demi journée de fête, les milliers de spectateurs continuaient encore d’en redemander. Finalement, tout le monde s’est séparé vers 21 h.
Maminirina Rado
Mercredi 27 juin 2012 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion