Perle noire, une perle rare

Perle noire vient de se démarquer en devenant marraine des XV Makis de Madagascar. Une perle rare qui s’engage à soutenir l’ovale.
Elle aurait pu représenter la Grande Ile aux Jeux Olympi­ques de Londres, si son entourage avait cru qu’on pouvait aller si loin dans le sport. Passionnée de sport, Perle noire, Amadaly Sakina de son vrai nom, a dû renoncer à son avenir de marathonienne professionnelle avant de choisir de s’investir dans le tourisme. Elle n’a pas manqué l’occasion de se rattraper en devenant la marraine des XV Makis lors de la CAN 2012 du rugby, à l’issue de laquelle l’équipe nationale a remporté la Coupe.
Femme posée et sereine, Perle noire se démarque dans cette flopée de chanteuses de musique tropicale de la dernière génération. Elle cultive, avec classe, une certaine élégance, en évitant toute vulgarité. Soucieuse de donner une image positive de son pays, elle prête beaucoup d’attention à ne pas choquer. Elle affirme, d’ailleurs, que c’est ce patriotisme citoyen qui l’a poussée à se rapprocher davantage du milieu sportif pour pouvoir y apporter son soutien.
Par le biais de la musique, le chemin s’est fait naturellement. Avec Akamanay mahery, Perle noire a soulevé toute une nation pour apporter son soutien à l’équipe nationale. Pourtant, rien ne la prédestinait à devenir chanteuse dans sa ville natale de Nosy-Be. Propriétaire de l’hôtel Perle Noire, elle a fait son entrée dans le milieu de la musique de manière assez fortuite, quand le chanteur nosybéen Wawa l’a invitée à figurer dans le clip Tsara raha mazava.
À pas de fourmi
En 2009, elle a sorti son premier album sans trop de tabac. L’artiste était encore en pleine quête d’identité. Son style navigue entre le
« salegy », l’« antosy » ou encore le « malesa ». Il a fallu attendre 2012 pour voir deux titres percer dans le milieu, à savoir Love aminao et Matokisa zah’ sans oublier la chanson de soutien aux XV Makis de Madagascar, Akamanay mahery, diffusé depuis le début du mois de juillet.
L’engagement de Perle noire dans l’ovale continue. Il ne suffit pas de booster l’estime de soi des joueurs pour atteindre la réussite. Du clip Akamanay mahery se dégage l’effort gigantesque (limousine, smoking, cadre luxueux de l’Ibis pour le tournage,…) que la chanteuse a déployé pour redonner la confiance en soi aux joueurs. L’artiste concocte encore de nombreux projets pour accompagner et soutenir l’ovale à Mada­gascar. À suivre de près.

Domoina Ratsara
Lundi 16 juillet 2012 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion