I’Trôtra 2012 – La danse tend la main aux défavorisés

Samedi après-midi, une cinquantaine d’enfants de l’ENDA-OI et de l’Aléa des Possibles, encadrée par Esther Baker, professeur de danse à l’Université de l’Ohio et récipiendaire du New York Live Arts Suitcase Fund, se sont trouvés devant un vrai public pour la restitution du travail d’une semaine dans le cadre du projet « Espace 1 Zo » de la 9e édition du festival international de danse contemporaine, I’Trôtra. Depuis lundi, ils ont appris à aimer la danse, mais aussi à mieux connaître leurs corps.
La pièce s’ouvre avec de la danse contemporaine, s’enchaîne avec du hip hop, quelques pas de danse de l’Afrique de l’Ouest, et un peu de cirque pour compléter le tableau. On y parle d’entraide et de solidarité. Malgré un brin de timidité, les enfants ont donné le meilleur d’eux-mêmes et ont réussi à transmettre le message essentiel. La générosité et le chaleureux accueil de la formatrice ont suscité l’enthousiasme des enfants et ont stimulé leur créativité.
« Mon objectif est d’apprendre aux enfants sur leur corps, la puissance,… les aider à montrer qui ils sont et à affirmer leur personnalité », a noté Esther Baker.
Les enfants participants sont issus de deux groupes, de l’ONG ENDA-OI et de la compagnie l’Aléa des possibles. Ils sont âgés de 12 à 18 ans pour la première structure, les plus jeunes sont issus de la deuxième association.
Domoina Ratsara
Lundi 24 septembre 2012 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion