I’trôtra en plus spectaculaire à l’IFM

Le premier spectacle de danse du festival I’trôtra a eu lieu hier soir à l’IFM à Analakely, avec trois chorégraphies déroutantes. La fête de la danse commence.
Le festival I’trôtra se trouve maintenant dans sa partie la plus intéressante. Depuis hier, les spectacles de danses commenceront à être légion. Rien que pour la soirée du lundi, trois compagnies sont montées sur la scène de l’IFM à Analakely. Jarim’s Company, Ultime Force et Haja Saranouffi ont donné un récital digne des lauréats de
l’édition I’trôtra 2011 qu’ils sont. Chose commune entre les trois chorégraphies, la profondeur d’abord, ensuite, une intensité auguste dans l’expression. La première chorégraphie, « Duo », présentée par Jarim’s Company débutait sans musique sous une lumière à fleur de peau.

Début convaincant

La relation se joue dans le gestuel. De la pièce, Rijamalala Rakotoarimanana, le créateur, en dit « Nous avons tourné autour de la complémentarité. Nos modes d’expressions sont multiples, mais au fond on se tourne vers le même objectif », explique t-il. Au fil des tableaux, le son s’ajoute et oscille entre le bruitage et la musique.
La deuxième pièce, « La Passion » avec Ultime Force convoque la polyphonie des mouvements. Grandiose en voyant la manière dont les deux chorégraphes maîtrisent les oppositions de direction. Ancrée dans le hip hop, la chorégraphie épouse la musique classique au début, électro-hip hop au cœur de la création. Le flux des mouvements, les sauts, les flexions, tout y passe dans une séquentielle codifiée. La dernière pièce était celle d’un géant. À voir Haja Saranouffi, une armoire à glace sur les planches, la puissance qu’il dégage en devient presque bestiale. Sa pièce « Territoire sans frontières » est une évaluation de la danse malgache. Il a démarré à partir d’une problématique simple. « Le problème des artistes actuels, en général c’est le visa. Ils se trouvent de fait bloqués sur l’île ».
L’ouverture officielle se tiendra ce jour à l’IFM Analakely à partir de 15 h.

Maminirina Rado
Mardi 25 septembre 2012 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion