Ranto Ranoa comme du « jazz indé’ » au Carnivore

Le Walking jazz, organisé par la Radio Lazan’Iarivo, reprend du service avec la rentrée. Hier soir, au Le Carnivore à Ambatonakanga, le trio Ranto Ranoa. Un trio au masculin, talentueux et d’une moyenne d’âge dans la vingtaine de piges dépassée. La formation est composée de Ranto Ranoari­manana à la basse, Njaka Rakoto­nirainy au clavier et Sitraka Ranaivoson à la batterie.
Tous les trois, appartenant à la très jeune génération de jazzmen, sont maintenant des incontournables de la scène jazz de la capitale. Encore timide, c’est Ranto qui semble diriger le trio. « Il y aura des créations et aussi des interprétations. Comme des morceaux appartenant au registre traditionnel que nous allons réharmoniser », souligne t-il avant le début du concert. Par exemple, le titre « Tazana kely », une chanson du terroir qui va outrageusement voguer entre le jazz et la fusion. Sans oublier « All blues », pour rester sur les sentiers battus, un morceau de Miles Davis.
Pour la première apparition sur une scène neutre du trio, Ranto a choisi le morceau « He is exalted » pour lancer le débat musical. Que le trio a joué dans un rythme saccadé plus proche du ska dont la basse et l’improvisation au synthé étalent l’ambiance jazzy.
Jeunesse oblige
Ceci dit, le trio maîtrise sur tous les plans leurs sujets. En gros, une prestation que leur morceau, une création, « Miadana » pourrait bien résumer. « Nous évoquons l’histoire d’un homme qui ne se soucie de rien. Sa façon de marcher, sa façon de voir la vie », relate Njaka Rakoto­nirainy. Un esprit de jeune donc, celle qui ose toucher aux variétés et autres succès pops pour mettre leur talent à profit. Sans doute, le public n’aurait pas trouvé mieux pour qualifier le concept de « Walking jazz». Pour la prochaine édition, le concept de la Radio Lazan’Iarivo se déplacera dans un autre lieu, mais les organisateurs laissent la surprise aux amateurs de jazz.

Maminirina Rado
Vendredi 19 octobre 2012 sourcelexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion