Concert triomphal de D-Lain

Le public du Carlton a été sous le charme de notre D-Lain national, vendredi soir, lors de la remise de son chèque de la victoire. Un mythe est en train de naître.
Quelques jours après son retour au pays, la cérémonie officielle de remise du chèque de 65 milllions d’ariary récompensant D-Lain, le gagnant du 1er Castel Opéra Live s’est déroulé au Carlton à Anosy, vendredi soir. Somme toute, une fête familiale. Quand D-Lain a évoqué ce qu’il avait ressenti quand le public du palais de la Culture d’Abidjan a hurlé de plaisir quand il a interprété des chansons malgaches, il masque difficilement ses émotions.
« Ce sont des chansons dont ils ne connaissaient même pas la parole. C’est une leçon pour nous, Malgaches, car c’est que nous avons du potentiel qu’il ne faut pas sous estimer », reconnaît-il, les larmes aux yeux. Effectivement, c’est grâce à la chanson Ravoravo de Mika et Davis et Mimosa de Dama des Mahaleo qu’il a pu monter un cran au-dessus lors des six primes du concours. La suite appartient à l’histoire. « Ils nous ont demandé de chanter une chanson qui représente le plus Madagascar, et mon choix a été vite trouvé : Ravoravo », ajoute t-il.
Mais au Carlton, vendredi soir, le champion n’a pas hésité à pousser la chansonnette. Appuyé par des musiciens tels Joël Rabesolo ou Lanto, sans surprise, le premier morceau qu’il a chanté a été celui de Mika et Davis. Pour le plus grand bien de ses invités, il a revisité toutes les chansons qu’il a interprétées lors des six prime avec chacune leur petite histoire.
Comme par exemple, Mimosa, il dit de cette chanson d’amour éternelle que c’est une perle qu’il va surement enregistrer en studio, dans les normes légales bien sûr. Ou encore, le fameux Highway to hell, un incontournable d’Ac/dc. « Il fallait que je sois au top dans tous les domaines, alors on m’a dit de porter une postiche pour faire rock. Moi qui n’en voulais pas du tout. De plus, tous les
titres étaient imposés », sourit-il. Autant d’anecdotes qui font briller les yeux de la salle. À première vue, celle-ci est devant une future grande star d’Afrique.

Maminirina Rado
Lundi 26 novembre 2012  source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion