« Récital parfait d’Olo Blaky au Pub

Le Pub s’est pris au jeu de cet artiste au répertoire riche.

Olo Blaky, c’est plus un esprit qu’un groupe. Il était au Le Pub Ambatonakanga samedi soir. Dans cette formation de musique urbaine, Naty Kaly, une voix et une présence dense se trouve au micro. Dans les textes, il y a cette distance poétique tranchante et virile que l’on peut retrouver chez Lôlô sy ny Tariny. « Tsy hay ny loha laharana/Fitaiza sa fampianarana/ Fitiavam-bola sa fitiava-namana/Toa tsy afaka rehefa tsy manana », extrait de son titre Atosika. Quand il parle de liberté et d’égalité pour tous, Olo Blaky se trouve loin de la prévisibilité du sentimentalisme. Il se sert à sa façon.
Il réinjecte les valeurs de la sagesse des « razam-be » dans des mots et des syntaxes plus modernes. Aller à l’essentiel, c’est comme ça que ça se fait chez lui. Dans l’instrumental, il y a quelques effluves de Red Hot Chilli Peppers, s’il fallait oser la comparaison.
Musique enrichie
Cependant dans les tran­sitions musicales, il n’y a rien de comparable. Olo Blaky maîtrise ce domaine avec maestria, le cachet d’un professionnalisme dans le coup.
Une preuve qu’il ne cherche pas son feeling dans la facilité. Olo Blaky, c’est de la musique purement urbaine qui peut s’attaquer à l’international autant qu’au national. Et fait nouveau avec Naty Kaly, celui-ci joue du kabôsy électrique sur scène. Il l’a fait dans le titre Nimbohaka, comme il l’a fait dans d’autres morceaux durant la soirée. Extrait : « Lasa izy iny, izy iny/Tsisy asakana, lasa tsy tana/Tsy misy hifanomezan-tsiny, nisidina ambony izy iny ». Le titre Nimbohaka se relaie entre rythme traditionnel et un mélange de blues, ragga, … indéfinissable. Comme si la salle s’enfonçait dans du sable mouvant et d’un coup s’en dégage en bondissant sur un trampoline sonore. Ce qui fait se dire qu’il y a de l’espoir et de la valeur dans la musique malgache et chez sa génération montante.

Maminirina Rado
Lundi 10 decembre 2012 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion