Julien Lepers : « J’aimerais voir plus de candidats de Madagascar»

IMG_9886-400x228

Julien Lepers s’est laissé prendre à quelques questions sur son célèbre jeu et d’autres choses qui le passionnent. Une rencontre animée et décontractée.

Julien Lepers, parrain du festival des Baleines du 4 au 12 juillet 2015 à Sainte Marie et présentateur de la célèbre émission française « Questions pour un champion », se trouve actuellement dans nos murs. Disponible, souriant, ses passages dans les lieux grand public de la Capitale ressemblent à ceux d’une rock star. Assaillis par des « groupies », des admiratrices et des admirateurs, il a croulé sous les autographes et les poses photo.

Vous êtes le présentateur d’émission le plus célèbre dans les pays francophones, cela fait maintenant plus d’un quart de siècle, qu’en est-il de la retraite et l’avenir de l’émission ?

Regardez, j’ai cinquante huit ans, je les fais pas. Hein On est bien parti. (Il s’adresse à l’armada de femmes qui le poursuivent pour une séance photo). Est ce que vous aimez le programme (Oui : répond en chœur l’assistance, Julien Lepers leur pose une deuxième question). Je reste ou je m’arrête. (Il crie). Je reste. (La bande de femmes exulte). Je suis heureux d’être ici. Je sais que « Questions pour un cham­pion » est très populaire ici à Madagascar. Très populaire, mais j’aimerais voir plus de candidats qui viennent de Madagascar.

Ça fait quoi, alors, d’être une figure de la télévision française à travers les pays francophones ?

Ça prouve que notre travail est reconnu. C’est une cinquantaine de personnes qui travaillent, toute une équipe. C’est France Télévision, France Trois. Comme je suis parrain du festival, il va y avoir un peu plus de questions sur Madagascar et sur les baleines. Je l’ai déjà dit, c’est un trésor, un coffre-fort.

Par curiosité, qui rédige les questions lors du jeu ? Et est-ce que vous connaissez toutes les réponses ?

Ce sont les équipes de rédacteurs qui font les questions. Il y en a une centaine par jour. Cette question, le président François Hollande me l’a déjà posé. Il m’a demandé si je savais toutes les réponses aux questions que je pose, je lui ai répondu : non.

Comment se sont passés vos contacts avec les malgaches ?

De très bons contacts. Regardez (Il parcourt du regard les femmes qui le suivent en rang serré).

Propos recueillis par Maminirina Rado

17Juillet 2014 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion