TRADITION – Place aux festivités du Nouvel an malgache

IMG_1427

Le Nouvel an malgache sera célébré durant toute la journée de ce samedi, à Anosimanjaka, avec les rituels et les festivités. Communion avec l’histoire.

Anosimanjaka se prépare pour le nouvel an malgache ce vendredi à samedi. Ce sont les dignitaires royaux des Zanadranavalona qui prendront l’organisation des festivités. Le lieu se situe à l’ouest, en périphérie de la capitale. Les célébrations seront lancées dès le 25 juillet avec la procession de
l’« Arendrina ». C’est le lancement de l’ensemble des huit rituels qui complètent le nouvel an malgache. Ce rituel est sacré dans la célébration car le feu est ici consideré comme un purificateur et à la fois comme le symbole des bonnes choses vécues durant l’année. Ce feu sera surveillé pour qu’il ne s’éteigne pas jusqu’au premier jour du nouvel an le 26 juillet.
Le rituel suivant sera le Fandroana à 8 h. « Il faut venir plutôt si l’on veut prendre part à cette cérémonie », a déclaré Hantanirina Ravaomanantsoa, membre de l’association Zandrana­valona Anosimanjaka. Ça se passera à « Ambatondrafotsy », à la source située à l’entrée d’Anosimanjaka où se baigne la régente commune Ranavalotsimitoaminandrian . Cette cérémonie sera suivie du sacrifice de zébus, qui se tiendra à 10 h à la place centrale d’Anosimanjaka.
« Totorebika » populaire
À 10h30, les discours officiels marqueront la moitié de la célébration de la nouvelle année. La deuxième partie débutera par les bénédictions ou le « Fitsofan-drano ». C’est l’aîné ou le plus âgé qui s’en chargera en aspergeant d’eau sacrée toute l’assistance. L’année dernière, c’était amusant de voir les bénédictions jusque dans les étals devenus bars du coin. Tout le monde, sans exception, y a donc droit. À midi, place au « totorebika ». La place d’Anosimanjaka va danser pour marquer sa joie d’avoir atteint le nouvel an. Après coup, ce sera le grand banquet. Là aussi, sans distinction, des personnes âgées aux enfants, tout le monde passera à table. Il peut y avoir plus de quatre cent couverts avec le joyeux brouhaha qui va avec. À 14 h, la cérémonie sera conclue par le partage de la viande parfumée, ou « hena manitra ». Le lendemain, il y aura un spectacle de hira gasy avec Sahavato d’Ambohiman­droso et Ra Emilson Kavia d’Arivoni­mamo. Rendez-vous ensuite en 2015, le 15 juillet, date du prochain nouvel an.

Maminirina Rado

22 Juillet 2014 source lexpressmada.com

You must be logged in to post a comment Login