Nicolas Moucazambo : « Le tambour m’a appelé»

DSC_9248-400x330

Nicolas Moucazambo, musicien traditionnel originaire de La Réunion, est de passage à Madagascar. Il offre plus d’informations sur sa personne et sa mission.

Qui êtes-vous donc, monsieur Moucazambo ?
Et bien, je suis Nicolas Moucazambo, musicien traditionnel réunionnais. Je suis père de famille et responsable du département Musique Traditionnelle au Conservatoire à Rayonne­ment Régional (CRR) de La Réunion, une école de musique, de danse et d’art dramatique. Je suis multi-instrumentiste, mais surtout dans la percussion, le tambour.

Pourquoi la percussion ?
C’est une petite histoire entre le tambour et moi (sourire). Je recherchais au fond de moi ma part africaine, un côté qui est plutôt aliéné alors que nous avons de multiples origines.
Une nuit, alors que j’avais à peu près dix ans, j’étais au lit et j’ai entendu le son du tambour chez les voisins. Cela m’a attiré, je suis sorti du lit, j’ai frappé à leur porte, ils m’ont ouvert et je les ai rejoints à leur fête. On peut dire que le tambour m’a appelé. Tout a commencé à ce moment-là.

Pouvez-vous en dire plus sur votre pratique de cet instrument ?
Et bien, en dehors de ma fonction au CRR de La Réunion, je suis aussi dans une association qui s’appelle École Populaire de l’océan Indien, une activité que je fais purement par passion afin de diffuser la formation de la musique traditionnelle avec plus de facilité. Cette association est d’ailleurs en partenariat avec le festival Angaredona. Je veux transmettre aux musiciens, surtout aux percussionnistes, l’intérêt à faire parler l’instrument, à lui attribuer sa valeur originelle et son histoire. L’essentiel est de connaître ce qu’on dit quand on joue de cet instrument.

Quel message porte le tambour en lui-même ?
Il porte plusieurs messages fondamentaux. Il rassemble, éduque, apprend à compter (rires), apporte un message de paix et d’harmonie, incite à danser et faire la fête… En gros, il réunit les gens.

Propos recueillis par : Eliah Ranaivoson

19 Septembre 2014 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion