Portrait – Le jazz de l’indocéanité avec CJOI

portrait1

Le Collectif Jazz océan Indien fera sûrement parler de lui lors de ces derniers jours du festival Madajazzcar.

Il est composé de Neshen Teeroovengadum de l’île Maurice à la guitare, Emmanuel Félicité de la Réunion à la batterie, Fanaiky de Madagascar à la guitare Basse, Andry Michaël Randriantseva de Madagascar au clavier et de la percussioniste malgache Volahasiniaina. Le festival Madajazzcar veut toujours créer une plate-forme musicale multi culturelle depuis quelques éditions. C’est la garantie de la pérennité d’un festival quelque part. Neshen Teeroovengadum est un guitariste mauricien de renommée, il a été formé par ses frères. Si ce n’est utile de rappeller aussi quelques dynasties de jazzmen et de musiciens de Madagascar. Il a débuté avec le rock avant de s’adonner au jazz. Emmanuel Félicité est un batteur réunionnais possédant déjà une bonne notoriété dans le milieu du jazz régional. Fanaiky est sûrement le roi, si ce n’est le prince de la guitare basse malgache. Quant à Andry Michaël Randriantseva, c’est le génie tout craché, jeune, talentueux et multi instrumentiste. Enfin Volahasiniaina est l’une des rares percussionistes féminines malgaches.

Maminirina Rado

10 Octobre 2014 source lexpressmada.com

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion