Scène – Édition relevée du Slam National 2014

IMG_0043

Les amateurs de poésie urbaine vont pouvoir se délecter durant six jours au mois de décembre avec le Slam National 2014. Le concours prend de l’envergure.

Le Slam National résonnera en force dans nos murs. Six jours d’activités autour de cet art urbain oratoire débuteront le 9 décembre avec un atelier à l’Ifm Analakely à partir de 9 h. Prenant aussi la forme de performance, la rencontre sera encadrée par la Compagnie Miangaly Théâtre. Cette première journée sera très riche car les invités internationaux rencontreront le public et amateurs de slam du pays la même journée, à partir de 15 h. À savoir Giovanni
« Lion » Hope de l’île Maurice, Absoir Mohamed des Comores et Tony Raspyek des Seychelles. Il y a quelques jours, le nom de Grand Corps Malade, slameur français célèbre a circulé. Le même jour, il y aura des « Passage(s) de lecture » sous la direction de l’écrivain Johary Ravaloson et en collaboration avec la Compagnie Miangaly Théâtre. Ce sera toujours à l’Ifm Analakely. Le ven­dredi 12 décembre, à partir de 9 h, un concert intitulé
« Slam’Oi » rassemblera sur la même scène les clameurs venus des îles sœurs et des pratiquants de Madagaslam.
Avec le slam, quand il s’agit de déclamation, il est difficile de prévoir la fin d’un spectacle. La grande finale du 13 décembre se fera donc sur les charbons ardents. D’habitude, la salle de l’Ifm Analakely est pleine à craquer. Les slameurs et slameuses mettent toute leur hargne dans cette dernière épreuve mettant toute les chances de leurs côtés pour entrer dans des compétitions sur la scène internationale du slam. Il va sans dire que les Malgaches se débrouillent bien lors de leur sortie à l’étranger. Le slam malgache bénéficie déjà d’une belle aura hors de ses frontières. Cette année, le Slam National a réussi à rassembler dix villes de Madagascar autour de cet art oratoire. Le slam commence à atteindre une notoriété conséquente depuis les quatre dernières éditions. Pour le cas Grand Corps Malade, aux dernières nouvelles, sa venue reste encore en suspens. Mais de plus en plus, ça commence à faire le buzz autour de cet événement national. En attendant, les candidats de la capitale, d’Antsirabe, de Fianarantsoa, de Mahajanga, d’Antsiranana, de Toamasina, de Toliara, de Morondava, de Moramanga et de Tolagnaro s’affutent.

Maminirina Rado

11 Novembre 2014 source lexpressmada.com

You must be logged in to post a comment Login