Pas une seule fausse note pour Bodo

DSC_3795

Celle que ses fans ont proclamé la diva de la chanson malgache a sublimé son auditoire hier au Dôme Rta Ankorondrano, pour la présentation de son nouvel album « Tsy miova aho ».

C’est en toute sobriété que Bodo monte sur scène ce vendredi, face à une salle remplie et des fans, dont l’impatience à l’idée de savourer le nouvel album de l’artiste a laissé place à l’enthousiasme des
retrouvailles avec la diva. Si la jeune Romina a ouvert le spectacle avec ses chansons soft rock, le groupe Anay, quant à lui, a ravi le public principalement avec quelques balades romantiques. Les deux groupes ayant chacun eu droit à six chansons, lors de cette première partie. C’est sans trop tarder dans la seconde partie que Bodo fait son entrée sur scène, telle une rockeuse invétérée, elle arrive dès les premières notes à s’approprier le public avec ses nouvelles compositions.
Bien au-delà d’un retour aux sources pour Bodo en l’honneur de ses vingt-cinq ans de scène, l’album « Tsy miova aho » se veut être plus énergique et plus enjoué. Notamment, avec des sonorités plus rock, plus funky et même avec un peu de gospel. C’est avec émotion que Bodo fait voyager les spectateurs à travers une narration dans ses chansons, aussi nostalgique que joyeuse. On y découvre alors de nouvelles balades romantique comme « Mangahiahy », des chansons superbement rythmées comme « Taloha » sur un ton de gospel, ou encore « Aza tsaraina » avec une sonorité plus funky.

Vingt cinq ans plus tard
Pas une seule fausse note, ou presque, face à un public qui au premier abord n’est pas assez réactif aux relances de la chanteuse, mais qui se rattrape très vite lors de la troisième partie où la chanteuse a fait la part belle à ses plus grands tubes. Afin d’introduire la troisième partie de son spectacle, Bodo dédie deux de ses plus belles chansons à l’auditoire, à savoir « Dada » et « Neny ».
Riche en émotions et en surprise, ce concert de Bodo a pleinement satisfait ses fans des premières heures, tout comme les nouveaux. On apprécie ainsi ses retrouvailles avec ses fidèles compagnons d’antan, tels que Rija Ramanantoanina, Mahery et Luc du groupe Johary, ou encore lors de la deuxième partie où, à travers un petit grain de folie, Bodo fait un featuring avec Agrad et Skaiz.

Andry Patrick Rakotondrazaka

28 Mars 2015 source lexpressmada.com

You must be logged in to post a comment Login