Palais des sports – Une célébration en toute beauté par Bodo

bodo

Bodo est décidément au sommet de son art. C’est effectivement une diva énergique qui a fêté avec ses fans ses vingt cinq ans de carrière auprès de son public, hier, au Palais des sports.

Infatigable et toujours aussi dynamique qu’à ses débuts. Bodo a, une fois de plus, conquis ses fans inconditionnels durant son concert à l’occasion de la fête des mères. Vingt-cinq ans déjà que Bodo enchante les plus petits comme les plus grands avec ses douces ballades, mais aussi avec ses chansons tout aussi rythmées et enjouées. Vingt-cinq ans également qu’elle a passée à conforter cette image d’icône féminine de la scène musicale nationale.
C’est toujours aussi gracieuse et toute aussi charmante comme à son habitude que Bodo débarque en fanfare sur scène vers 15h. Elle est accompagnée de la jeune troupe de danseurs « The punishers » qui danse à ses côtés à travers une chorégraphie presque urbaine. Les premières notes s’élancent, l’écran de fumée s’estompe et Bodo toujours aussi fringante apparaît aux côtés de ses danseurs. En vingt-cinq ans de scène, le talent de Bodo n’a pas pris une ride.
Les premiers mots de la diva s’adressent directement à son public à travers sa première chanson, dont les paroles vantent les mérites de ce public qui lui est resté fidèle au fil de ce quart de siècle de vie d’artiste. « Misaotra anao izahay… » fredonne-t-elle en chanson en guise de salutation pour ses spectateurs.
Artiste à la notoriété inébranlable, mais surtout une mère de famille à temps plein.

Hommages aux mères
En plus de célébrer ses vingt-cinq ans de scène, Bodo a particulièrement mis un point d’honneur à célébrer avec ses inconditionnels présents au Palais des sports la fête des mères, hier. Notamment avec ses plus grands tubes, tels que « Neny tiako » une reprise de la chanson de Dadah Rabel, dont elle s’est définitivement imprégnée. De même que « Neny » que tout le public présent ce jour là a chanté en chœur et à l’unisson dans une ambiance où l’émotion était intense et à son comble, de quoi émouvoir même Bodo.

Ceci dit, elle est également très connue et appréciée de ses fans pour cette fougue, ainsi que cet humour qui lui est particulier. Ainsi, Bodo ne tarde pas à ravir son jeune public avec sa chanson « Tanora » en compagnie d’Agrad et Skaiz, démontrant, une fois de plus, son dynamisme et son éternel jeunesse sur scène. Un instant qui a autant surpris qu’ébloui la majorité de ses fans, Bodo étant considérée par bon nombre des jeunes artistes de talents actuels comme leur marraine et leur mentor. C’est ainsi avec un concert haut en couleur comme à son accoutumée et à l’image de son nouvel album en l’honneur de ses vingt-cinq ans de scène « Tsy miova aho » que cette diva de la chanson malgache a enchanté ses fans. Ses compositions étaient ornées de sonorités plus rock, plus funky et même avec un peu de gospel. Au delà de ces anciens tubes comme « Aina miray » ou encore « Ankino », le public a amplement profité de ses récentes compositions comme « Mangahiahy », « Taloha » ou encore « Aza tsaraina ».

Andry Patrick Rakotondrazaka
01 Juin 2015 source lexpressmada.com

You must be logged in to post a comment Login