Cinéma – « Selfie sale fille » à la conquête des ados

selfie

Un genre cinématographique à part, destiné aux jeunes et très apprécié du grand public. Le genre « film pour ados » s’illustre enfin dans toute sa splendeur au sein du cinéma malgache.

Divertissant, poignant, orné de douces moralités pour les jeunes et garni d’humour à la fois. Le film « Selfie sale fille », réalisé par Anjara Rasoanaivo, illustre la réalité de la vie des adolescents actuels, entre amour précoce, conflits vis-à-vis des réseaux sociaux, ou tout simplement l’existence des jeunes à travers internet en général. C’est cette relation entre les jeunes via les nouvelles technologies que le film raconte, le tout sur fond de triangle amoureux où jalousie et convoitise se conjuguent pour retranscrire avec brio ce qui semble être le quotidien des lycéens.
À l’instar des plus mythiques « Teen movie » américains, tel que « Mean girls » avec Lindsay Lohan en son temps. Le film se démarque ainsi par cette grande particularité au niveau de son scénario, et plus précisément des spectateurs qu’il cible, là où tant d’autres se ruent vers la comédie pseudo-théâtrale destinée aux adultes aguerris, ainsi que les films d’actions. « Selfie sale fille » se destine exclusivement aux jeunes, tout en étant un film familial à part entière également. L’avant-première se tiendra ce 6 août à La City Ivandry à partir de 19h30. Au programme, la diffusion du film pour le public, suivi d’une soirée animée par Gothlieb, durant laquelle il parodiera des scènes du film.

Renouveau
On n’aura de cesse de le confirmer, le public malgache est un cinéphile invétéré. Il est un grand passionné du septième art et en reste un bon client. Anjara Rasoanaivo a grandi dans cet univers et a toujours été bercée par le cinéma. Elle affirme « J’ai moi-même toujours voué une grande passion pour le cinéma, c’est une discipline artistique que j’affectionne particulièrement. Je n’en suis pas autant à mon coup d’essai, puisque j’ai déjà réalisé d’autres longs métrages avant celui-ci. À savoir Tia miaina et Vy very, mais qui étaient à l’époque des films institutionnels ». De plus, à l’image de son film, Anjara Rasoanaivo a laissé la part belle à la jeunesse dans les choix des acteurs et actrices, mais également pour son équipe de tournage. « On est loin d’être des novices et encore moins des professionnels, mais on est surtout une équipe de passionnés à avoir vécu cette aventure, et c’est là toute la beauté de ce film », confie-t-elle.
On retrouve en tête d’affiche de nouveaux acteurs tout aussi prometteurs que leurs aînés. Mirantsoa Rojoniaina dans le rôle de Vanessa, Haritiana Rakotomalala dans le rôle de Patrick et Elisoa Andrandraina Idealy dans le rôle de Christelle.

L’Express de Madagascar

28 Juillet 2015 source lexpressmada.com

You must be logged in to post a comment Login