La troupe Raedisamimanana assure

MAM_8325

Pour sa deuxième semaine au jardin d’Andohalo « Hira gasy makotrokotroka » a attiré une belle foule hier. Un public composé de curieux et de connaisseurs de cet art.

Toujours aussi taquins et pleins d’entrain, autant à travers leur prestation que les textes qu’elles évoquent dans leur chansons, les troupes présentes sur la place d’Andohalo hier après midi ont amplement honoré l’auditoire de leur savoir-faire, venu assister au duel de « Hira gasy ». L’événement « Hira gasy makotrokotroka » organisé par Hai-Gasy, en étroite collaboration avec l’Ortana et la commune urbaine d’Antananarivo, gagne pas-à-pas son pari de redynamiser à la fois cet art théâtrale et oratoire typique de la culture malgache, de même que de revitaliser le tourisme au sein de la capitale.

C’était alors à l’heure prévue, vers 14h que la troupe Raedisamimanana de Sahavato a ouvert les festivités et on peut dire qu’elle n’y est pas allée de main morte. « Les jeunes et les adultes prenez-en de la graine, nous la troupe de Sahavato n’avons pas l’habitude de tergiverser, d’ailleurs notre franc parler a toujours fait notre renommée », annonce le doyen orateur de la troupe de Sahavato. Certainement une légère pique pour la troupe d’en face, Ramaroson de Soanierana qui a remplacé à la dernière minute la troupe Ramilison Besigara de Fenoarivo. Dans la pure tradition du « Hira gasy » la troupe Raedisamimanana a donc débuté par un discours de salutation et de présentation générale de la troupe, suivi de son « Renihira ». Autrement dit, sa chanson où il évoque principalement la thématique générale de la journée, « La famille et la vie de couple ». Les hommes étaient vêtus du traditionnel « Malabary » rouge vif et les dames en bleu et jaune doré.

Honneur au talent
Faly Andrianarivelo du comité d’organisation souligne. « Comme à l’accoutumée, chaque troupe est jugée par les applaudissements qu’elle reçoit, de même que la somme d’argent qu’elle récolte sur la scène. Ensuite, c’est au tour des membres du jury infiltrés dans la foule de donner leurs appréciations ». De ce côté, on peut ainsi affirmer de visu que la troupe Raedisamimanana de Sahavato a amplement satisfait le public. De l’autre côté la troupe Ramaroson de Soanierana a eu de la peine à le convaincre. Le fait est que contrairement à la troupe d’en face, cette dernière a d’entrée eu du mal à attirer les faveurs du public, entre autres à cause de son long discours pour faire patienter le public en attendant que les femmes vêtues de robe rose de la troupe se fassent belles.
De plus, toute une bande de passionnés et de connaisseurs venant des périphéries pour admirer le spectacle, d’Ankaditratombo à Ambohimanambola et Fenoarivo étaient assis au premier rang. « Faites de votre mieux, car la troupe précédente a cassé la baraque! » scandent-ils. Rahely est l’un de ces aficionados du Hira gasy. « Ils ont du mal à jouer avec leur voix et jouent mal de leurs percussions, du coup ils perdent de leur verve, alors que leurs textes sont assez intéressants », indique-t-il en parlant de la troupe Ramaroson. Des touristes ont également été au rendez-vous, même si après quelques minutes passées à regarder le spectacle sans rien y comprendre, certains se sont ensuite adonnés à la pétanque avec les jeunes du quartier.

Andry Patrick Rakotondrazaka

17 Août 2015 source lexpressmada.com

You must be logged in to post a comment Login