ARISON VONJY EN CONCERT AU KUDéTA CARLTON ANOSY

Rate this post

ARISON VONJY EN CONCERT AU KUDéTA CARLTON ANOSY

ARISON VONJY EN CONCERT m’fampiantso eo
Samedi 17 Février 2018 à 21h30
AU KUDéTA CARLTON ANOSY

ARISON VONJY EN CONCERT AU KUDéTA CARLTON ANOSY
ARISON VONJY EN CONCERT AU KUDéTA CARLTON ANOSY

LIBERTALIA-MUSIC LIVE

TEL 261 20 22 677 85 //261 32 07 281 55

Email : info@kudeta.mg fb : kudetamadagascar

Sortir à TANA vous dit tout sur Arison Vonjy. Voici sa bio officielle.
Retrouvez-le sur facebook
https://www.facebook.com/pg/arisonvonjy.mozika/
Arison Vonjy présentera « m’fampiantso eo » et nous emmènera dans son monde musicale.

Discographie

Feno loatra, février 2004
V.O, janvier 2011

Biographie de ARISON VONJY

Le nom d’artiste date de 1987 : ils étaient plusieurs artistes à « courir » pour participer à un concours dénommé « Top 16 sur la 2 ». Le pseudo Arison Vonjy est né lors de cet élan. Ils deviendront tous pour la plupart des « stars nationaux » par la suite.
Un an plus tard, le premier titre est enregistré, le fruit de sa propre recherche musicale : « RAVORAVO ».
En 1990, en participant au concours « Découvertes » de Radio France Internationale, il se retrouve finaliste avec sa composition « KAIKY ».
Etant engagé sur le terrain sur les problématiques des dégradations de l’environnement de son pays, il a laissé de coté sa carrière pendant un certain temps. Par contre, de temps à autres, il participe à des « bœufs » avec ses amis lors de manifestations ici et là. Pour maintenir la flamme, il participe aux concerts des amis.
En 1997, l’idée de préparer un album germe dans son esprit. Ses exigences d’artistes et son optimisme ne lui permettaient pas de valider le projet : certains critères ne lui convenaient pas ou ne lui paraissaient pas satisfaisants : coté technique et musical !! Depuis ses débuts, il avait l’habitude de collaborer avec des grands musiciens du pays.
Il attendra février 2004 pour sortir son premier album intitulé « FENO LAOTRA » (trop plein). Un titre qui dit tout mais en dit long. Le chef d’œuvre compte 11 titres, signés par des « vieux loups » tels que Toty, Silo, Seta, ou encore Datita Rabeson et tant d’autres. Un opus qui a été préparé très minutieusement avec tous les paramètres, comme il aime à dire !
Lors du concert de promotion en mars 2004, au Cercle Germano-Malagache, le public a salué la prestation de l’artiste marquée par une grande présence scénique, muri par la longue absence. Une sortie d’album accueillie favorablement par ses fans, restés trop longtemps sur leur faim. L’artiste a montré brillamment ses talents lors de ses prestations et participation à Madajazzcar en 2004 et 2005 pour le plus grand bonheur de ses fans.

2006 fut marqué par sa participation à « Jazz train ». Cet évènement consiste à voyager en train où les musiciens de jazz y jouent pour le bonheur des passagers. Ce fut l’occasion d’offrir un concert gratuit pour la population d’Ambatolampy à 80 kms de TANA avant de revenir à la Capitale.
L’idée de concocter un deuxième album avec plus de touches rythmiques malagasy est arrivée en 2007. Il a commencé à le partager avec son compagnon de toujours « Toty ». Malheureusement, ce dernier a quitté le monde physique des humains avant la fin de l’année 2007.
Silo prend la relève et Arison lui confie le projet. Des jeunes musiciens talentueux ont été choisis pour réaliser l’album. La volonté de l’artiste est de contribuer à la constitution d’une relève sur la scène mais aussi dans une optique d’avoir de la fraicheur dans le jeu. Après six mois de répétition et de préparation, ils ont abouti à la sortie de l’album « V.O » le 29 Janvier 2011, lors d’un concert « Sold out » au Bus Antanimena.
Le groupe se produit durant la préparation de l’album et après sa sortie, durant le festival Madajazzcar, dans son édition 2010. Ils ont assuré des concerts dans des salles de concert de la Capitale, à Antsirabe, Antsiranana…Pour promouvoir ce nouvel album !

Le groupe s’est produit durant la préparation de l’album et après sa sortie, durant le festival Madajazzcar, édition 2010, dans des salles de concert de la capitale, à Antsirabe et à Antsiranana,…. Ce, dans le cadre de la promotion du nouvel album. Arison Vonjy se nourrit de jazz, rythmique « gasy », latino, de musique africaine.
Il s’autoproduit.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion